Ex-Yougoslavie
Cliquez sur la photographie pour la voir en grand

Pont de Bratstva
21e RIMa
1996

Patrouille dans Hadzici
3e Cie/21e RIMa
1996

Opération DUSINA
21e RIMa
1996

région de MOSTAR
PC TAC 3e RIMa
1996

Krajina
Tireur d'Elite
1992

Rajlovac
21e RIMa
1996

21e RIMa
1996
Après l'intervention de l'ONU en ex-yougoslavie, avec des consignes plus que floues données à la FORPRONU (Force de Protection des Nations Unies) ou l'ONU par la voix de son Secrétaire Général interdit aux militaires Français d'assurer leur auto-défense et même d'installer des abris au motif que cela aurait pût être interprété par les parties en présence (Serbes, Bosniaques et Croates) comme un acte "Agressif" [témoignage de M Jean François PONCELET ancien Ministre des Affaires Etrangères,à Europe n 1] ce qui va entrainer notament des prise d'otages de Légionnaires et de Marsouins par les Serbes rendus sûr d'eux par leur assurance de savoir que l'ONU ne réagira pas, les Marsouins retrouvent en 1996, une mission moins "figurative" au sein de l'IFOR :

Quelques dispositions du volet militaire de l'accord de DAYTON, dans le cadre duquel les Marsouins et les Bigors sont intervenus
-une force de maintien de la paix (IFOR) placée sous commandement OTAN et dirigée par un général américain, sera déployée pour remplacer la FORPRONU
- L'IFOR veillera au respect du cessez le feu et à la séparation des forces. Elle sera en mesure de se défendre de façon vigoureuse en toutes circonstances,
- L'IFOR disposera d'une liberté de mouvement totale à travers tout le territoire de la Bosnie-Herzégovine.

Retour au menu des Photographies