logo du site des Troupes de Marine : Marsouins et Bigors l'Elite de l'Armee Francaise

 

Site
non officiel
Troupes De Marine
La tradition c'est  un «devoir de mémoire», l’affirmation d’une identité collective, des références de comportements individuels et collectifs.
Les "Marsouins", tout le monde le sait, il s'agit du surnom des soldats de l'infanterie de marine, naguère infanterie coloniale. Pourquoi ce surnom ? Voici. Sur les bâtiments de la flotte de guerre, depuis l'époque de Louis XIV jusqu'à celle du Second Empire, le "Service des armes" était fait par des troupes spécialisées, qui laissaient aux marins le soin de s'occuper de la conduite du bateau. A eux, par contre, celui de le défendre, à l'aide de fusils et de canons. Un jour, la Marine créa des formations de "fusiliers-marins" et de canonniers-marins". Fantassins et artilleurs de marine laissèrent donc le service des armes aux matelots ainsi transformés, mais cadres et troupes n'en continuèrent pas moins à prendre passage à bord des vaisseaux ou des frégates pour rejoindre leurs garnisons d'outre-mer. N'étant plus que des passagers, ils n'aidèrent pas à la manoeuvre des agrès comme ils le faisaient auparavant. Cela se passait en 1856. Alors, par raillerie, les matelots les comparèrent à ces cétacés des grands océans, accoutumés à suivre les bâtiments en dilettantes, et ils les appelèrent "Marsouins". C'est ainsi que naquit, que s'imposa ce surnom que portent , depuis, ceux qui servent "sous l'ancre d'or", c'est-à-dire qui portent comme insigne l'ancre de marine encablèe en sens inverse de celle que portent les marins. L'ancre était apparue pour la première fois, sur les uniformes du Corps Royal de la Marine comprenant les huit régiments des ports, le 18 juin 1772. Par un hardi néologisme, marsouin à donné "marsouille", qui désigne l'ensemble de l'infanterie de marine : l'héroïque marsouille.....

Il y a aussi les artilleurs de marine. On les appelle les "bigors" et ils conservent pieusement cette appellation qui les rattache à la longue tradition des artilleurs des vaisseaux. D'où vient-elle ? On pense généralement que les matelots s'habituèrent à appeler ainsi leurs camarades de l'artillerie de Marine du jour où ils quittèrent le service des canons du bord au profit des batteries à terre. Alors, fixés à leur rocher, les artilleurs de marine devinrent les "bigorneaux", puis par abréviation, les "bigors". D'autres voient l'origine du surnom dans le commandement de "Bigue dehors !" qui précédait l'ouverture du feu des canons sous sabords.

Marsouins et Bigors font donc partie de ce que l'on appelle aujourd'hui les "Troupes De Marine" dont le rôle a beaucoup évolué depuis la décolonisation. Avant-hier en Indochine ou en Algérie, hier au Tchad et au Liban, aujourd'hui au Cambodge et en yougoslavie, les Troupes De Marine continuent à se battre et à mourir "pour que Vive la France"

.

Commentaires, critiques, demandes d'informations
contact :administrateur du site non-officiel des Troupes De Marine

Précédent Menu Suite