Les uniformes des Troupes de Marine

Le service des Colonies

Historique

Il fut assuré par des troupes de l'armée de terre mises à la disposition du ministre de la Marine. Un dépôt avait été institué à l'île de Ré, composé de quatre compagnies de recrues et jouant en même temps le rôle de dépôt d'isolés coloniaux. Ces premières troupes coloniales étaient formées en légions portant le nom de la colonie à laquelle elles appartenaient. Toutefois, en vertu de l'ordonnance du 10 février 1771, les troupes de la Guyane (8 compagnies de 50 hommes) portèrent le nom de " troupes nationales de Cayenne "; celles de Saint-Pierre-et-Miquelon (1 compagnie) " compagnie d'infanterie des Iles " et celles du Sénégal, entretenues à Gorée (4 compagnies), furent dénommées " Volontaires d'Afrique ".

En 1773, ces légions étaient déjà transformées en régiments qui avaient pris les noms suivants : Cap, Port-au-Prince, Martinique, Guadeloupe, Isle-de-France, Isle-Bourbon, Pondichéry et Port-Louis. Ils étaient à deux bataillons de neuf compagnies dont une de grenadiers. Cette réorganisation subsista jusqu'au 21 janvier 1775. A cette époque, on réunit en un seul régiment ceux de l'Isle-de-France, de l'Isle-Bourbon et de Port-Louis. Il porta le nom de " régiment de l'Isle-de-France "' à quatre bataillons de dix compagnies. Des esclaves noirs furent recrutés pour servir de tambours ou de musiciens : premier essai de création de troupes indigènes.

Un dépôt, semblable à celui de l'île de Ré, fut créé le 26 novembre 1775 à Lorient. En 1778, notre colonie de Madagascar considérée comme domaine de la couronne reçut une garnison qui prit le titre de " compagnie franche de Madagascar ".

Le 1er septembre de la même année furent créées trois légions dites de " volontaires étrangers de la marine ". Il y avait déjà, en outre, à Rochefort, une compagnie de cadets gentilshommes pour le service des colonies.

Modifications, suppressions, transformations se succédèrent durant plusieurs années. Le 25 juillet 1781, les dépôts de recrues de l'île de Ré et de Lorient furent réunis pour former un " bataillon auxiliaire des régiments des colonies ".

Uniforme

Iconographie

1665 1665-1669 1665-1669 1685 1740 1756 1760

393 : Officier du régiment de Carignan-Salières. 1665

410 : Soldat du régiment de Carignan-Salières. 1665-1669

411 : Officier du régiment de Carignan-Salières. 1665-1669

093 : Isle de France, Enseigne. 1685

272 : Cipaye. 1740

258 : Cipaye. 1756

273 : Cipaye. 1760

1765 1765 1772 1772 1772 1772

215 : Sergent ou caporal des Laptots de Gorée. 1765

216 : Soldat des Laptots de Gorée. 1765

353 : Infanterie Colonies. 1772

274 : Caporal du régiment de l'Ile-de-France. 1772

282 : Grenadier du Régiment de l'île Bourbon. 1772

263 : Officier du Régiment de Pondichéry. 1772

1772 1772 1773 1773-1774 1774 1776 1776

283 : Soldat du Régiment de la Guadeloupe. 1772

284 : Volontaire des Colonies d'au delà du Cap. 1772

275 : Cipaye. 1773

455 : Volontaire des Colonies d'au delà du Cap. 1773-74

259 : Régiment de Pondichéry. 1774

268 : Fusilier du régiment de Pondichéry. 1776

269 : Régiment de l'Ile-de-France. 1776

1776-1786 1777 1777 1781 1781 1785 1786

266 : Officier au Régiment de l'Ile de France. 1776-1786

265 : Grenadier du régiment de Port-au-Prince. 1777

445 : Compagnie de cadets gentilshommes de l'île de Ré. 1779

100 : Bataillon auxiliaire du Régiment des Colonies 1781 - Compagnie d'Artillerie

404 : Bataillon auxiliaire du Régiment des Colonies 1781 - Compagnie des fusiliers. Sergent

401 : Sergent du Bataillon Auxiliaire des Colonies. 1785.

201 : Capitaine d'artillerie des colonies ou des canonniers-matelots. 1786.

BATAILLON AUXILIAIRE DU REGIMENT DES COLONIES 1781.
4 Compagnies de fusiliers - I Cie d'artillerie : Uniforme : Habit et parements de drap bleu de Roy. Collet rouge, droit. Veste et culotte de drap bleu pour l'artillerie, veste et culotte blanches pour les fusiliers. Revers jaunes. Un petit bouton en haut, deux au milieu, trois en bas. Trois gros boutons au dessous. Boutons blancs marqués d'une ancre. Chapeau bordé de blanc. Doublure de l'habit en serge blanche. Manches fermées par trois petits boutons blancs en dessous. Fusil et sabre. Pour canonniers, une épaulette rouge, pour fusiliers une épaulette blanche. [Valmont #29 : Volume 102q, page 49]
100 : Compagnie d'artillerie : Chapeau galonné argent. Habit bleu. Revers jaunes, parements bleus, col rouge. Epaulettes rouges. Boutons blancs. Retroussis blancs. Veste et culotte bleues. Guêtres noires. Equipement blanc. [Valmont #29 : Volume 102q, page 49]
404 : Compagnie de fusiliers - Sergent : Chapeau galonné argent. Habit bleu parements bleus, revers jaunes, col rouge, retroussis blancs, épaulettes blanches. Cravate blanche. Galon argent aux parements. Boutons blancs. Manchettes blanches. Veste, culotte, guêtres blanches. Equipement cuir blanc. [Valmont #29 : Volume 102q, page 49]

1786 1786 1786 1789 1792

202 : Garde d'artillerie des colonies. 1786.

099 : Canonnier du Corps Royal de l'Artillerie des Colonies. 1786

425 : Ouvrier du Corps Royal de l'Artillerie des Colonies. 1786

260 : Milice de Cayenne. 1789

276 : Régiment de Pondichéry. 1792

CORPS ROYAL DE L'ARTILLERIE DES COLONIES 1786.
O99 : Canonniers : Chapeau noir, houpette rouge. Habit bleu, col, revers bleu. Passepoil rouge au col, au revers, tous les revers, aux pattes des manches, épaulettes et parements ainsi que les retroussis rouges. Boutons jaunes. Veste et culotte bleue. Boutons jaunes. Equipement blanc. Guêtre noires à boutons de cuivre. Cocarde blanche, ganse jaune. [Valmont #40]
425 : Ouvrier : Pompon gris bleu. Habit et col bleu passepoils du col, les revers, passepoils des pattes d'épaules, passepoils des fentes de manches, parements et retroussis rouges. Boutons jaunes. Veste et culotte bleue. Guêtres blanches. Equipement blanc. Dragonne rouge. Cheveux poudrés. Cocarde blanche. Ganse et bouton jaune. Cravate blanche. [Valmont #40]

Sources

Retour

Commentaires, critiques, demandes d'informations
contacts : administrateur - rédacteur
du site non-officiel des Troupes De Marine